ALPHONSE KOCE

Depuis le début de sa carrière, il y a cinq ans, Alphonse Koce, originaire de Maré (Archipel des îles Loyauté – Nouvelle-Calédonie), exerce ses talents dans les plus grands restaurants.
Tout de blanc vêtu, toque sur la tête, il sale son poisson du bout des doigts comme s’il répandait de la poudre d’or. Alphonse Koce a trouvé sa voie. Elle passe par les plus grands restaurants. Ce jeune homme d’à peine 28 ans, vient de quitter les cuisines de l’Hôtel Le Meurice à Paris (trois étoiles au Michelin) pour celles de l’Atelier de Joël Robuchon à Londres (deux étoiles au Michelin).


Enfant, à la tribu, il aimait donner un coup de main à la préparation des repas de famille. « J’ai toujours aimé être en contact avec les aliments, la viande ou le poisson », confirme-t-il. Pourtant, quand il quitte son île natale en 2000, c’est pour suivre un CAP menuiserie. Une erreur d’aiguillage vite réglée. L’année suivante, il opte pour un BEP-CAP hôtellerie-restauration. Alphonse Koce ne sait pas encore qu’il défriche la route d’une belle carrière. SS